Credit Carbone  

source : Site : INCF


 


Le principe sous-jacent de la compensation carbone est que les impacts d'une tonne de carbone émise quelque part peuvent être neutralisés par la séquestration Stockage à long terme du CO2 hors de l'atmosphère (foret, océan, etc) ou la réduction d'une autre tonne de carbone ailleurs.

Chaque tonne de GES (Gaz à Effet de Serre) évitée par un projet de compensation, exprimée en Tonne d'équivalent CO2 Unité de mesure commune à tous les gaz à effet de serre est le TéqCO2 (tonne équivalent de CO2) est certifiée par la délivrance d'un crédit carbone.

Les particuliers, entreprises, collectivités, ou évènements peuvent volontairement compenser tout ou une partie des émissions qu'ils n'ont pas pu réduire en achetant ces crédits carbones




La mesurabilité

Les émissions de GES évitées doivent être comptabilisées sur la base d'une méthodologie Méthode de calcul des économies de GES réalisées grâce au projet. Dans le cadre de notre projet le code source des calculs des GES économisés est vérifiable pas tout expert.

La vérifiabilité
Un auditeur indépendant vérifie annuellement les économies de GES réalisée sur le projet.

La permanence
Les émissions de GES doivent être évitées pendant au moins 7 ans. Dans notre cas c'est à vie

L'additionnalité
Le projet doit permettre d'éviter des émissions de GES par rapport à une situation de référence. Le porteur du projet doit également prouver que sans le revenu issu de la vente des crédits carbone, son projet n'aurait pas pu être mis en œuvre. C'est exactement le cas de notre application

Les Projets : sur lesquels compenser ses émissions
Les projets peuvent être de différentes tailles et mis en œuvre dans des zones géographiques diverses. Cela explique la diversité des prix des crédits carbone qui s'échelonnent entre 0,50 € et 30 €.




 

 

 
Contact
Mentions légales
Technologie